Posted in Petits dialogues issus de la production RACONTER

« De toute façon… c’est le travailleur pauvre qui est le plus écolo ! »

« De toute façon… c’est le travailleur pauvre qui est le plus écolo ! » Posted on 1 mai 2019Leave a comment

Quand on arrive sur un chantier, on peut deviner au moins le premier jour le nombre de travailleurs qui vont y œuvrer… en comptant le nombre de voitures garées. Souvent éloignés de nos lieux de résidence, pour ceux qui peuvent rentrer le soir, tout le monde doit se « débrouiller » pour embaucher à la bonne heure, et souvent chacun arrive en voiture…la leur, celle d’un parent, ou d’un voisin…

Jusqu’à ce que le premier repas soit partagé dans la base vie (Lieu commun où les ouvriers partagent leurs temps de pause).

« Tu viens d’où ? » « T’as fait quoi avant ? » « C’est ta voiture en face ? » Chacun discute dans son coin, échange avec ses collègues. Certains parfois se connaissent déjà, d’autres ont travaillé dans les mêmes boîtes ou pour le même patron en des temps différents.

Mais de suite on s’organise :« Quand on a pas le sous on partage la route ! »

« Oui puis c’est mieux pour la planète … »

«  en v’là un qui a bien appris sa leçon ! » taquine un autre au bout de la pièce

« De toute façon… c’est le travailleur pauvre qui est le plus écolo… »

Un blanc se crée.

« Ben ouais gros, 10 ans de travaux et pas un rond de côté pour acheter une bagnole, nous on est pas le genre de gens à qui les banquiers font des crédits. Du coup pour moi c’est Bus – tram – train. C’est une question d’habitude, d’organisation. »

Le plus ancien se lève de table, et dit en rangeant sa gamelle :

« Tu sais que j’ai connu des boîtes où c’est un bus qui venait nous chercher au village pour aller au chantier ? »

Là-dessus la discussion s’achève, et chacun retourne à son poste de travail. Le lendemain le parking s’est « vidé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *